A travers sa longue expérience de photographe portraitiste, Stanislas a observé que les photographiés paraissent différents et interrogatifs en découvrant leur portrait. Pourtant, quelques temps plus tard, ils se sentent mieux et semblent trouver une solution, voire un sens à leur vie.

Possibilité de thérapies en portugais

Quelques témoignages :

  • Nathalie, productrice TV qui a ressenti une différence dans sa vie après une séance photographique.

  • Les paroles et les réactions des «Soignés Soignants» à l’hôpital de Lille.

  • Marc, Adèle et d’autres modèles bouleversés suite à leur image dans la série «L’Autre Émoi ».

  • Certains changements de vie que m’ont dit les modèles pour la thématique « Le Regard Portugais ».

  •  Départ de quelques moines du monastère après les prises de vue pour le livre « Frères » et leur révélation photographique.

 

Petit à petit avec l’expérience, il a appris à canaliser ce qu’il voit en eux et à leur dévoiler par étapes leur propre image.

Stanislas part du principe que chaque personne est belle et son but est de trouver cette beauté et cette lumière intérieure.

On dit de Stanislas qu’il ne prend pas de photo …

Qu’il les donne. 

C’est un révélateur !

L’objectif

A partir de leur portrait, découvrir chez les participants (cabinet et entreprises) ce qui paraît l’essentiel de leur personnalité afin qu’ils se comprennent mieux, s’acceptent, puissent atténuer certains de leurs blocages et trouver des solutions aux problèmes de leur vie personnelle et/ou professionnelle.

En cabinet 

Lors du premier rendez-vous (45mn à 1heure) aura lieu la prise de vue en fin de consultation. Le but de cette première rencontre est que la personne commence à découvrir et accepter son image. Pour débuter mise en confiance par une technique de relaxation et de relâchement. Une photographie les yeux fermés sera aussi réalisée avant celle avec les yeux ouverts. Le personne doit voir son portrait chaque jour dans un endroit bien visible.

La deuxième séance ouvrira les perspectives d'une thérapie réparatrice par l'Image. 

 

À partir  des séances suivantes, travail de fond afin que la personne se découvre, se voit réellement telle qu’elle est. Des séances photographiques peuvent être envisagées avec deux à quatre mois d’intervalle, entrecoupées de séances hebdomadaires.

En entreprises

Le principe de l’atelier est d‘apprendre à chacun à photographier l’autre et à se laisser photographier par l’auteur, afin d’améliorer le rapport entre collègues et créer une ambiance de travail plus agréable.

Aussi sur un plan d’introspection et afin d’aider les participants, trois questions sur sa propre image devront être traitées en amont:

•Comment vous voyez-vous ?

•Comment pensez-vous que les autres vous voient?

•Comment êtes-vous réellement ?

In fine, chaque participant garde deux photographies  celle de leur collègue et celle de Stanislas.

Au choix des  entreprises de susciter un  second  Atelier 

« Développement Personnel par l’Image » quelques mois plus tard, afin de savoir s’il y a eu une évolution ou non de lien et de meilleures cohésions entre eux.

Ainsi il est possible de réitérer ce rendez-vous pour le même groupe (autres exercices) ou de lancer de nouvelles sessions avec de nouveaux participants de l’entreprise. 

 Vers qui est-ce dirigé ?

 

Pour les DRH, services de communication des entreprises.

Pour toutes personnes en recherche, en interrogation sur sa vie intérieure et sur son histoire.

 

Votre image, le meilleur moteur pour avancer !

Membre de